sarrazin


sarrazin

I.
⇒SARRASIN1, -INE, SARRAZIN1, -INE, subst. et adj.
A. — 1. Substantif
a) masc. plur. Population musulmane d'Afrique, d'Espagne et d'Orient au Moyen Âge. Synon. maures. Les Sarrasins de la côte d'Afrique, dont les vaisseaux venaient sans cesse troubler le commerce sur les côtes d'Italie (BARANTE, Hist. ducs Bourg., t. 2, 1821-24, p. 3). Surviennent les Sarrazins; ils renversent les cathédrales romaines et courent jusqu'à Poitiers où ils se brisent (VIGNY, Mém. inéd., 1863, p. 12). V. barbaresque ex. 3.
b) masc. ou fém. Personne appartenant à la population musulmane du Moyen Âge. Synon. impie, infidèle, mécréant. La jeune vierge, épouvantée de l'audace du Musulman, se rejette en arrière (...), elle s'étoit figuré un Sarrazin comme la plus hideuse des créatures (...): au lieu des traits du démon, elle aperçoit la plus majestueuse figure, un air fier et martial (COTTIN, Mathilde, t. 1, 1805, p. 103). Au milieu des Sarrasines du harem, devenues les épouses des chrétiens, brille d'un éclat royal la belle Oriante (BARRÈS, Jard. Oronte, 1922, p. 138).
2. Adjectif
a) [En parlant d'une pers.] Qui appartenait à la population musulmane du Moyen Âge. Les Arabes se cantonnent en Espagne; la lutte continue entre eux et les chrétiens (...). Des bandes sarrasines infestent encore de temps en temps les côtes de la Méditerranée (GUIZOT, Hist. civilis., leçon 3, 1828, p. 31). Les réminiscences confuses de la littérature païenne et les premières influences des docteurs sarrasins encouragèrent le scepticisme (OZANAM, Philos. Dante, 1838, p. 39).
b) [P. méton.;] [en parlant d'une chose] Relatif aux Sarrasins. Il y avait (...) des armures sarrasines d'une grâce infinie (...) ces boucliers damasquinés d'or m'ont donné (...) une vive admiration pour les émirs (FRANCE, P. Nozière, 1899, p. 95). Au milieu du silence de cette nuit d'Orient, les fanfares sarrasines éclatent en un vacarme assourdissant et les Croisés se voient cernés et criblés de traits par l'ennemi (GROUSSET, Croisades, 1939, p. 346). V. habit ex. de Cottin.
Domaine artist. ou techn. Qui a été construit par les Sarrasins ou à l'époque des Sarrasins. Herse sarrasine; tour sarrasine. Les fûts élégants et couronnés de longues feuilles qui distinguent les colonnes sarrasines de la cathédrale d'Arles (BALZAC, Passion ds désert, 1836, p. 390). [À l'église Saint-Marc de Venise] Des portes sarrasines font luire leur treillage de petits fers à cheval entre de bizarres chapiteaux (TAINE, Voy. Ital., t. 2, 1866, p. 273).
Architecture, style sarrasin(e). ,,Gothique moderne, formé du mélange du vieux gothique et du style byzantin avec l'architecture arabe et mauresque, et dans lequel ne tardèrent pas à se manifester l'ogive, les formes aiguës et anguleuses, et des ornements à l'infini`` (JOSSIER 1881). Des ouvriers ciseleurs qui (...) entourèrent la tour d'ornements en ogives empruntés à l'architecture sarrasine dont l'on voit de si beaux restes en Espagne (STENDHAL, Lamiel, 1842, p. 87). Restes des anciens remparts. La porte de la victoire (de l'époque des croisades)? Vrai style sarrasin du Moyen âge (FROMENTIN, Voy. Égypte, 1869, p. 153).
Tuiles sarrasines. Tuiles larges et plates de la vieille Provence. (Dict. XIXe et XXe s.).
3. Adjectif
a) [En parlant d'une pers., de son aspect] Qui provient des Sarrasins du Moyen Âge ou qui les évoque. Un homme au profil sarrazin, nez en bec d'aigle (...), vieille tête d'oiseau de proie (VOGÜÉ, Morts, 1899, p. 97). L'homme y est fier [en Morbihan] (...); la femme, très fine et courageuse, avec, dans l'extrême jeunesse, une grâce un peu sarrasine (LA VARENDE, Cadoudal, 1952, p. 17). V. apparent ex. 3.
b) [En parlant d'une chose] Synon. de arabe, oriental. Sur la grève déserte battait, toujours à la même place (...), la mer grecque et romaine, la mer ibérique et sarrasine (MONTHERL., Bestiaires, 1926, p. 567).
B. — Arg. de l'impr., vieilli, subst. masc.
1. Ouvrier non syndiqué. On a souvent (...) critiqué le rôle des syndicats (...). On leur a reproché leur esprit d'intolérance, leurs persécutions contre les ouvriers indépendants — les sarrasins (MARTIN SAINT-LÉON, Compagn., 1901, p. 361).
2. Ouvrier qui travaille dans une imprimerie mise à l'index ou qui travaille au noir, au-dessous du tarif normal. Les imprimeries à l'index (...) sont celles où des femmes sont employées comme compositrices et où le travail n'est pas payé conformément au Tarif. Les ouvriers typographes qui consentent à y travailler sont désignés sous le nom de sarrasins (BOUTMY, Typogr. paris., 1874, p. 43).
REM. 1. Sarrasiner, verbe intrans., arg. de l'impr. Travailler de manière illégale ou en dessous des tarifs syndicaux. (Dict. XXe s.). Synon. travailler au noir. 2. Sarrasinois, -oise, subst. et adj. a) Subst., littér., archaïsant. Synon. de sarrasin (supra A 1 b). Sans moi, Sarrasinois immonde, Dans ton désert maudit tu rugirais encor (...) « Yaqoub le Sarrasin appartient à messire Charles de Savoisy (...) » (DUMAS père, Charles VII, 1831, I, 2, p. 235). Les mains d'une jeune Sarrasinoise (...) peuvent-elles soutenir la fortune d'un état? Une nuit que l'émir reposait avec Oriante, des messagers épouvantés vinrent l'avertir que des troupes de chrétiens en armes descendaient de la montagne (BARRÈS, Jard. Oronte, 1922, p. 61). b) Adj. Synon. de sarrasin (supra A 2 b). En considération des services que votre connaissance des langues sarrasines nous réserve, (...) nous vous demandons de venir (...). Ainsi donnerez-vous plaisir à nos dames qui savent surtout le langage sarrasinois (BARRÈS, Jard. Oronte, 1922, p. 202). Ils poussent (...) en Italie, et fort au-delà, vers l'Orient sarrasinois (FARAL, Vie temps st Louis, 1942, p. 64).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-in]. Ac. dep. 1835: sarrasin. Étymol. et Hist. 1. Ca 1100 subst. et adj. ethniques (Roland, éd. J. Bédier, 147: li Sarrazins; 367: sarrazins messages); 2. 1842 style sarrasin, tuiles sarrasines (Ac. Compl.); 3. 1866 sarrasin subst., arg. typogr. « ouvrier qui consent à travailler au-dessous du tarif » (DELVAU). Empr. au lat. médiév. Saraceni, nom des populations musulmanes du Proche-Orient, d'Afrique du Nord et d'Espagne, et celui-ci au gr. byz. , att. dep. le VIe s. comme appellation gén. des Arabes (KAHANE Byzanz, col. 402 et 429); en gr. tardif, désignait une population nomade d'Arabie, mentionnée au IIe s. par Ptolémée (cf. FEW t. 11, p. 219a), d'où le b. lat. Sarraceni (IVe-Ve s.). Le gr. doit prob. être rattaché au topon. Saraka (), n. d'une ville d'Arabie heureuse citée par Ptolémée, et d'une région de la péninsule du Sinaï mentionnée au VIe s. par Étienne de Byzance (FEW Loc. cit.; Kl. Pauly, s.v. Saraka), et non à l'ar. « oriental », dér. de « Orient » (cf. FEW t. 11, pp. 220-221, note 23). Bbg. DAUZAT Ling. fr. 1946, p. 326. — RICHARD Kirchenterminologie 1959, pp. 54-55. — TOURNIER (M.). L'Envers de 1900. MOTS. 1982, n ° 5, p. 118.
II.
⇒SARRASIN2, SARRAZIN2, subst. masc.
A. — BOT. Plante herbacée annuelle, de la famille des Polygonacées (dér. s.v. polygonum), des régions tempérées et sols pauvres, ayant pour variété principale le sarrasin commun à tige rouge, droite et rameuse, à feuilles alternes, hastées, à fleurs blanc rosé en grappes, à graines noires, triangulaires, très farineuses (synon. blé noir, bucail(le)). Champs pâles de sarrazin blanc, neige d'été et de bruyère rose (MICHELET, Journal, 1831, p. 88). Le Sarrasin ou Blé noir aux feuilles en fer de flèche, dont le fruit, un akène, à section triangulaire, dépasse longuement le périanthe (PLANTEFOL, Bot. et biol. végét., t. 2, 1931, p. 346).
En appos. avec valeur d'adj. ou en compos. La classe indigente vit presqu'uniquement de châtaignes, de blé-sarrazin (CABANIS, Rapp. phys. et mor., t. 2, 1808, p. 57). Le pain composé de farine d'avoine, de blé sarrasin (HUYSMANS, À rebours, 1884, p. 290).
B. — P. méton.
1. Rare. Pièce, champ de sarrasin. Un coq faisan marche à grands pas levés au bord d'un sarrasin (VIALAR, Fusil, 1960, p. 181).
2. Graine du sarrasin, utilisée en alimentation humaine ou animale. Farine de sarrasin. Il se récolte plus de sarrasin pour nourrir les volailles qu'il ne s'en semait autrefois pour nourrir les hommes (BALZAC, Méd. camp., 1833, p. 45). Le sarrasin (...) ou blé noir (...) est un aliment de premier ordre, ainsi que le démontre la force des populations qui longtemps en ont fait leur principale nourriture (Bretagne, Normandie, Sologne, Russie). Comme son grain est impropre à la fabrication du pain, on le mange sous forme de galettes et de bouillies substantielles (MACAIGNE, Précis hyg., 1911, p. 252).
3. Farine extraite de la graine du sarrasin. Bouillie de sarrasin. Céréales et farines suivantes: seigle, orge, maïs, avoine, sarrasin (BRUNERIE, Industr. alim., 1949, p. 6). V. crêpe2 ex. de Loti et galette ex. de Guèvremont.
Prononc. et Orth.:[]. Ac. dep. 1694: sarrasin. Par-fois -zin (MICHELET et CABANIS, loc. cit.). Étymol. et Hist. 1545 blé sarrasin (Ch. ESTIENNE, De latinis et graecis nominibus arborum, fruticum, herbarum..., p. 35); 1551 sarrasin (G. DE GOUBERVILLE, Journal, 27 juin ds POPPE 1936, p. 179). Ell. de blé sarrasin (sarrasin1) à cause de la couleur noire du grain. Cf. lat. médiév. frumentum sarracenorum (1460, L. vert d'Avranches ds L. DELISLE, Ét. sur la condition de la classe agric. et l'état de l'agric. en Normandie, p. 324).
STAT.Sarrasin1 et 2. Fréq. abs. littér.:311. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 642, b) 381; XXe s.: a) 268, b) 408.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sarrazin — ist ein französischer Familienname, der etymologisch auf die Sarazenen bzw. verwandte Begriffe zurückzuführen ist. Er ist Name folgender Personen: Albertine Sarrazin (1937–1967), französische Schriftstellerin Gregor Sarrazin (1857–1915),… …   Deutsch Wikipedia

  • Sarrazin — Sarrazin, Albertine …   Enciclopedia Universal

  • Sarrazin —   [sara zɛ̃], Jacques, französischer Bildhauer, Sarazin, Jacques …   Universal-Lexikon

  • Sarrazin — Voir Sarrahy pour le sens. Le nom est porté dans diverses régions, notamment la côte atlantique (33, 85, également 86), mais aussi la Picardie, le Nord Pas de Calais et la Belgique. Variantes : Sarazain, Sarazin, Sarrasin, Sarrazain, Sarrazi,… …   Noms de famille

  • Sarrazin — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sarrazin est une autre orthographe pour sarrasin, dans les trois sens du terme. Sommaire 1 Toponymie 2 …   Wikipédia en Français

  • sarrazin — ˈsarəzə̇n noun ( s) Etymology: French sarrasin, from (blé) sarrasin Saracen (wheat), from Middle French, from Sarrasin, Sarrazin Saracen, from Late Latin Saracenus more at saracen …   Useful english dictionary

  • sarrazin — /sar euh zin/, n. buckwheat (defs. 1 3). [1680 90; < F (blé) sarrasin SARACEN (wheat)] * * * …   Universalium

  • Sarrazin — Übername zu dem Volksnamen mhd. Sarrazn (<arab. sharq »östlich«) »Sarazene«, wohl für jemanden, der an einer Pilgerfahrt ins Heilige Land oder an einem Kreuzzug teilgenommen hatte. Rodolfus sacerdos de Mulhusehen dictus Sarracin [Rudolf der… …   Wörterbuch der deutschen familiennamen

  • sarrazin — sar·ra·zin …   English syllables

  • sarrazin, e —  adj. et n. Sarrasin …   Le dictionnaire des mots absents des autres dictionnaires


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.